PacersFrance

Game 3 : Indiana Pacers (1) 85 @ 98 Atlanta Hawks (2)

Game 3

Indiana Pacers (1) 85 @ 98 Atlanta Hawks (2)

Calmons-le samedi soir, sérieusement.

Calmons-le samedi soir, sérieusement.

Indiana doit désormais prendre un match à Atlanta pour espérer se qualifier. Ils ont deux chances pour y parvenir. Hier soir, c’était la première. Et les Pacers l’ont grillée tout seul avec une défaite 98-85.

 

On ira très vite sur le résumé du match tant c’était de la merde, hier, de la part des deux équipes. Clairement, les équipes étaient loin d’être à leur niveau optimal que ce soit en défense ou en attaque. Les Hawks ne shootent qu’à 3Pts, les Pacers manquent des ballons faciles en attaque et se voient privés de Paul George après 4 min de jeu pour 2 fautes. A la mi-temps, les Hawks sont devant à 39-38.

 

En deuxième période, les Hawks rentrent un peu plus leurs shoots, les Pacers ne les rentrent pas et un gap de 9 points se creuse, avec des big shots de DeMarre Carroll (sérieusement…) et un bon match de Jeff Teague, qui crucifie définitivement Indiana avec un shoot venu de nulle part, alors que Luis Scola avait bien défendu. Qu’il était dehors ou pas, on s’en fout complètement, car les Pacers n’ont pas à se mettre dans une situation où une erreur d’arbitrage est décisive. Luis Scola justement, David West et Lance Stephenson ont pourtant tout fait pour que les Pacers repassent devant (ce qu’ils ont fait 2 ou 3 fois dans le 3e QT sans pouvoir réellement prendre un écart important), mais cela n’a pas suffi.

 

Les Pacers ont perdu la première bataille de Géorgie 85-98, dans un match qui ne restera pas dans les annales. La prochaine escarmouche a lieu samedi soir à 1h00. LET’S GO PACERS.

 

IndAtl

Bulletin

Mr. Quik Man of the Game :

 Lance

        STEPHENSON Lance : Egoïste. Débile. Pénalise l’équipe. En attendant, quand tout le monde plonge, il surnage. Tout le temps. Ce n’est pas le maillot faible. C’est même le maillon fort. Keep up, Lance. Et surtout, donnons-lui l’argent qu’il mérite cet été. Ce type est une star.

 

Très Bien :

 

SCOLA Luis : Fini. Fatigué. Nul en défense. Sauf qu’il apporte 17 points en 20 minutes, que son jump shoot est bien là, qu’il défend parfaitement bien sur le 3Pts clutch de Jeff Teague. Arrêtons de taper là où ça va bien.

 

Bien :

 

      WEST David : Propre, efficace, mais un peu esseulé dans une raquette qui souffre de l’absence du potentiel DPOY. Il n’est clairement pas le problème de l’équipe.

 

GEORGE Paul : Il a arrosé, certes. Il a parfois pénalisé l’équipe, comme cette double passe de merde à Hill qui provoque un TO décisif. Mais il finit avec 12 pts et 14 reb. Toujours ça que les Hawks n’auront pas.

 

MAHINMI Ian : Il serait en très bien si seulement ses stats représentaient l’apport intéressant qu’il a sur l’équipe. Mais pour une fois, la meilleure raquette, c’est Scola – West, pas Scola – Mahinmi ou West – Mahinmi. Atlanta, ce n’est pas non plus totalement pour lui.

 

WATSON Charles Akeem : Il fait du bien tout le temps. Il faut qu’il reste sur le banc pour driver la B-Team, car il sait le faire. Pas trop en réussite hier soir. Ça ne va pas durer tous les PO.

 

Moyen :

 

       VOGEL Frank : Il a gagné avec ses idées mardi, il a perdu avec ce soir. Peut-on réellement lui en vouloir quand Hill et Hibbert sont infoutus de choper un ballon ? Non. Mais lancer Copeland en fin de 2e QT alors qu’il est froid pour le mettre en coupable désigné de l’échec de la Weave, c’est dégueulasse. Grosse faute professionnelle là-dessus.

 

TURNER Evan : Insignifiant peut-être, mais il n’arrose plus. Encore mieux, il fait parfois la passe qu’il faut. Mais sincèrement, avec lui, on est à 4 vs 5 en défense. Et face à des shooters, ça ne pardonne pas.

 

COPELAND Chris : La Vogel Weave lui est arrivée parfaitement dans les mains sur ses 16 secondes de jeu. Il ne rentre pas le shoot. Tant pis. Mais il était là, au bon endroit au bon moment.

 

Mauvais :

 

HIBBERT Roy : 2 rebonds. 0 défensifs. 0 contres. 2/9 aux shoots. Les stats ne font pas tout et il a parfois bien défendu. Mais clairement, les Hawks ne sont pas faits pour lui et il pénalise clairement l’équipe.

 

HILL George : 1/11 aux shoots. La seule fois où il a été agressif. Sinon, ce n’était pas du tout ça hier. Encore une fois, on ne remet pas en question sa place dans l’équipe. Mais là, c’est très pénalisant.

 

Pacers Insiders : Et si on arrêtait d’être constamment négatifs ? Si on commençait à croire un peu en l’équipe ? On n’est pas arrivé là tous seuls. Il y a du caractère chez les Pacers et ce n’est pas en enfonçant la tête de coupables désignés (et parfois légitimement) qu’on y arrivera.

 

 

On se retrouve samedi à 1h00, en espérant ne pas avoir à encore être overly négatifs. Il y a du talent, il y a un peu plus d’envie qu’avant. LET’S F**K THEM HAWKS, MAN.